Association neuchâteloise de judoAssociation neuchâteloise de judoAssociation neuchâteloise de judoAssociation neuchâteloise de judoAssociation neuchâteloise de judoAssociation neuchâteloise de judoAssociation neuchâteloise de judoAssociation neuchâteloise de judoAssociation neuchâteloise de judo Association neuchâteloise de judo

Partages

Pinterest

Page

Facebook

Partenaires

Exes
Galactus

Publicité

Informations sur l'administration du site

Histoire

Le principe de la souplesse a été découvert il y a fort longtemps durant l'hiver. Shirobei Akiyama, médecin vivant près de Nagasaki, observait les cerisiers du jardin d'un temple se briser sous le poids de la neige pendant qu'il se promenait. Lorsqu'il arriva vers le saule, il remarqua que ses branches souples ployaient sous la masse de neige. La neige tombait et les branche reprenaient leur forme initiale.

Les méthodes de Shirobei Akiyama furent remises en question. En effet, il ne fallait pas combattre le mal par le mal, mais utiliser son complément. Il fallait donc opposer la souplesse à la force. Shirobei Akiyama créa alors sa propre école de combat, la célèbre Yoshin ryū, l'École du cœur de saule.

Jūjutsu

Jigorō Kanō étudia le jūjutsu, technique de combat basée sur le principe de la souplesse. En 1882, il créa son propre art martial, le jūdō, auquel il ajouta une vision morale et pédagogique. Il abandonna les techniques dangereuses du jūjutsu pour créer un art doux, la voie de la souplesse. La première école de jūdō fut nommée Kōdōkan (institut d'étude de la voie). Les premiers jūdōkas s'entraînaient au temple Eishō-ji de Tōkyō. Le Kōdōkan déménagea plusieurs fois par la suite, s'agrandissant à chaque fois.

Jūdō

Le jūdō est le premier art martial moderne, qui a remplacé jutsu (technique) par (voie).

Jutsu-Dō

Grâce aux multiples voyages de Jigorō Kanō et ses disciples, le jūdō devint international, tel que nous le connaissons aujourd'hui. Le jūdō est une discipline olympique depuis 1964.

JO

FSJ ANJ MDB
© ANJ 2013 - 2020 | Réalisé par MDB